The Cape

(Fantastique) Une cape qui vous fait voler comme Superman. Si ce cadeau est offert à une personne mal intentionnée qui désire se venger, le résultat est sanglant.

Les BD/Comics avec des héros incarnant le mal commencent à sortir (par exemple : Bad Ass), avec plus ou moins de finesse. Heureusement ici, le scénario est bien ficelé jusqu’au bout. Une belle réussite.

http://www.senscritique.com/bd/The_Cape/451265

Vito

(Fantastique) L’histoire semble simpliste, mais le scénario prend de l’épaisseur au fur et à mesure des tomes. Les dessins sont très propres et classiques. Réalisés à l’aquarelle, ce qui donne une certaine légèreté, je trouve que les différences de tons ne sont pas assez marqués (on a rarement du vrai noir).

Après les 2 premiers tomes, la suite est prométeuse…

http://www.planetebd.com/bd/glenat/vito/-/18633.html

Insiders

(Policier) Entre IRS et Largo Winch, cette série a pour héro une fille (ça change !), qui passe à l’action au niveau international. Les dessins sont bien réussis, le scénario est un peu long et ne termine pas un album : je n’ai pas vu de rythme marqué (introduction, chapitres, fin). Après 3 albums, le bilan reste mitigé. Je ne sais pas où j’en suis (proche de la fin ou pas ?). Les rebondissements s’enchainent sans se poser pour faire un break.

De mon point de vue, IRS et Largo Winch sont bien plus aboutis, plus réfléchis. En un mot : un cran au dessus.

Insiders T.3

http://www.bd-sanctuary.com/bd-insiders-vol-3-simple-s568-p3549.html

Les forets d’Opale

(Fantastique) En lisant les albums de cette série, un mot me vient régulièrement à l’esprit : « étrange ». C’est pour la proximité très forte avec Lanfeust : un homme avec 2 filles et un ancien, des pouvoirs magiques, un genre d’ogre qui frappe fort (sans ses mouches) et un méchant qui veut le pouvoir. Même la police d’écriture nous fait penser au monde de Troy.

Enfin, il manque juste un peu d’humour pour faire un plagiat de l’autre série, « Lanfeust de Troy ».

A part cette trop grande similitude, la série se laisse lire sans difficulté.

http://www.bedetheque.com/serie-1365-BD-Forets-d-Opale.html

Le canard de l’angoisse

Lorsqu’une bande de dessinateurs humoristique se retrouvent pour faire une BD, ça donne ça. Chaque dessinateur a droit à quelques pages et chacun contribue à faire la  seule histoire sur toute la BD. Ca pouvait être sympa, mais ils ont juste oublié le scénario. Le résultat est juste… du grand n’importe quoi.

A feuilleter, mais l’achat ne se justifie pas.

http://www.bedetheque.com/album-47918-BD-Le-Canard-de-l-angoisse.html

Largo Winch

(Espionnage) Cette série m’a un peu attendue pour que j’y pose les yeux. Je voulais commencer par le numéro 1 et me faire toute la série de la médiathèque (17 tomes). Les premiers tomes posent le décor, le contexte, les personnages (qui évoluent sur toute la série, bien sûr). Les scandales financiers et magouilles de millionnaires pour être milliardaires sont le fond de commerce de cette série.

A partir d’un moment, les tomes sont à prendre par 2. Assez déroutant, car le premier tome se concentre sur la descente aux enfers de Largo : il se trouve dans une situation de plus en plus difficile au fil des pages. La fin du premier tome, on se dit « il ne peut pas être plus mal » et le second nous montre comment il remonte la pente. Tout ca pour terminer le second tome où Largo était au début du premier tome, comme un miroir. Quand on enchaine les tomes, le principe est un peu lassant. Faut-il toujours 2 tomes à l’auteur pour faire une histoire complète ?

Pour le reste, on est dans une BD Franco-Belge de haut niveau : dessins aux traits noirs superbement réalisés, dialogues bien sympas et pas trop longs pour expliquer les intrigues financières. Les couleurs sont bien dosés, on ressent bien l’ambiance. Rien à redire, c’est une référence du genre (qui commence à être vintage ?).

Je ne préconise pas d’acheter tous les albums de la série à cause du prix à débourser, mais ne passez pas à coté.

http://www.bedetheque.com/serie-14-BD-Largo-Winch.html